DIAGNOSTIC PYROTECHNIQUE  GEOPHYSIQUE

Le diagnostic de la pollution pyrotechnique vise à rechercher l’ensemble des anomalies présentes dans le sous-sol et susceptibles de s’apparenter à des engins pyrotechniques non-explosés (UXO) ou restes explosifs de guerre (REG).

Les moyens utilisés par DEMINETEC sont essentiellement de 2 types :

  • La magnétométrie qui peut être soit FLUXGATE soit en mesure du CHAMPS TOTAL ;

  • L’électromagnétisme qui peut être soit TDEM (Time Domain ElectroMagnetic ou analyse temporelle EM) soit GPR (Ground Penetrating Radar ou Géoradar) ;

Chacune de ces méthodes peut être utilisée en fonction des typologies de munitions recherchées, des profondeurs d’enfouissement possibles, de la composition du terrain et de l’environnement de ce dernier.

Concernant la magnétométrie, le principe est de mesurer le champ magnétique terrestre et d’identifier lors de cette mesure les anomalies ferreuses (fil de fer, bidon, IPN, munition, etc.) qui viennent le perturber.

L’analyse des données se fait via une interface logicielle qui représente la zone investiguée « vue en plan » sur laquelle on peut rapidement identifier les anomalies (traditionnellement représentées en rouge et bleu).

Concernant l’électromagnétisme, il se divise en 2 sous-procédés :

  • Le TDEM émet un champ électromagnétique dans le sol par « pulse » qui est réceptionné et analysé suivant une ou plusieurs fenêtres de mesure. Ce champ électromagnétique crée des courants de Foucault dans les objets conducteurs enterrés (ferreux ou non-ferreux). La ou les bobines réceptrices mesurent alors la réponse du champ magnétique induit par ces courants de Foucault. L’analyse des données se fait comme pour la magnétométrie via un logiciel qui représente la zone investiguée « vue en plan ».

  • Le Géoradar émet de la même manière une onde électromagnétique dans le sol mais cette fois l’énergie utilisée est reflétée par les zones de changement de constante diélectrique (zone de changement de milieux : par exemple les interfaces entre l’argile et le grès ou la végétale et le remblai ou dans notre cas entre l’acier et un sol homogène). Contrairement au TDEM et à la magnétométrie, la représentation des données est différente. Elle est soit représentée « vue en coupe » soit en 3D en fonction des moyens utilisés (mono ou multi-antennes).

Afin de compléter nos savoir-faires et nos capacités, DEMINETEC s'adjoint la collaboration de la société UXOMAP pour ses opérations de diagnostic de la pollution pyrotechnique.

Visitez les sur www.uxomap.com

Diagnostic magnétométrique
Diagnostic magnétométique