DIAGNOSTIC ET DÉPOLLUTION PYROTECHNIQUE

RESTES EXPLOSIFS DE GUERRE

  • Guerre de 1870 : Environ 1 000 000 d’obus utilisés dont plus de la moitié en région parisienne.

  • Première guerre mondiale : 1 455 000 000 obus tirés le long des 700 km de la ligne de front soit environ 15 millions de tonnes de métaux et d’explosifs. 10 à 30% d’entre eux n’auraient pas fonctionné. 2 à 3% de ces munitions sont chimiques.

  • Seconde guerre mondiale : 22% des bombes larguées durant la seconde guerre mondiale l’ont été sur la France soit environ 600 000 tonnes et environ 10% n’auraient pas fonctionné. Auxquels s’ajoutent plusieurs millions d’obus de juin 44 à janvier 45.

 

 

 

Afin d'accompagner les maitres d'ouvrages à appréhender le risque pyrotechnique, le Syndicat des Métiers de la Dépollution Pyrotechnique (SMDPYRO) à créé un Guide pour les opérations de travaux publics, études préalables et travaux de dépollution de sols susceptibles de rencontrer des munitions non-explosées (UXO).

munitions etdéollution pyrotechnique
NOS VALEURS, AU SERVICE DE NOS CLIENTS
INDEPENDANCE
SECURITE
EXPERIENCE
ENGAGEMENT
R&D